FAQ

BLOOM APP

Bloom App

Which software versions are compatible with the Bloom System ? 

Currently, we support the versions iOS 13.5 onwards and Android 6.0 onwards.

Puis-je recharger mon smartphone pendant que je fais un test ?

Oui, cependant, vous ne pourrez pas commencer un nouveau test s'il vous reste moins de 30 % de batterie.

Comment puis-je enregistrer mon pack Bloom Test dans l'application Bloom ?

Dans l'application, tapez sur "Enregistrer le test Bloom", ouvrez votre paquet de test et tenez votre téléphone près du rabat supérieur du paquet de test.

Comment puis-je enregistrer manuellement mon paquet de Bloom Test dans l'application Bloom ?

Tapez sur "Enregistrer manuellement" et saisissez le numéro de série du pack Bloom Test (12 caractères), qui se trouve au dos du pack Bloom Test (voir image ci-dessous).

Dois-je répondre à toutes les questions dans un temps donné ?

Non. Prenez votre temps pour lire attentivement les questions et les réponses. Votre rapport sera créé lorsque vous aurez fini de répondre à toutes les questions et que le Bloom Lab aura terminé la mesure.

Que se passe-t-il si la connexion Internet est perdue pendant que je réponds aux questions ?

Cela n'aura pas d'impact sur vos résultats. Vous pouvez générer votre rapport plus tard dans l'onglet "Rapports". Votre rapport en attente y apparaîtra et vous pourrez le générer à nouveau ultérieurement.

Mon Bloom App m'a indiqué que je devais mettre à jour le Bloom Lab à la dernière version. Est-ce obligatoire ?

Oui, vous ne pouvez pas continuer sans mettre à jour le Bloom Lab. Cela permet de s'assurer que vous avez installé le dernier firmware.

Que se passe-t-il lorsque je reçois un appel téléphonique pendant que j'exécute le test ?

Vous pouvez recevoir ou rejeter l'appel et poursuivre le test.

Plusieurs utilisateurs peuvent-ils utiliser le même appareil pour passer un test ?

Oui, mais chacun devrait créer son propre compte, car les rapports sont personnalisés et intègrent des données telles que votre âge, votre sexe, etc.

Que puis-je faire si j'oublie mon mot de passe ?

Nous ne conservons pas votre mot de passe et ne sommes donc pas en mesure de le réinitialiser. Malheureusement, cela signifie que si vous oubliez votre mot de passe, vous ne pourrez plus accéder à votre compte.

Comment puis-je joindre l'équipe d'assistance en cas de problème/rétroaction ?

Vous pouvez contacter notre équipe d'assistance via l'application Bloom : Paramètres > Vous avez des commentaires ? ou Paramètres > Signaler un problème.

Comment puis-je changer mon système d'unités préféré de métrique à impérial (US) ou vice versa ?

Vous pouvez changer votre système d'unités préféré via l'application Bloom : Paramètres > Paramètres du compte > Système d'unités.

Comment puis-je changer la langue de ma Bloom App ?

Vous pouvez modifier la langue de votre Bloom App via Paramètres > Paramètres du compte > Langue.

Où puis-je trouver la version actuelle de l'application Bloom ?

Vous pouvez trouver la version actuelle de Bloom App dans les paramètres de Bloom App.

Comment puis-je exporter mes données utilisateur ?

Vous pouvez exporter les données de vos rapports via l'application Bloom : Paramètres > Paramètres du compte > Paramètres de confidentialité > Exporter mes données.

Comment puis-je me déconnecter de l'application ?

Vous pouvez vous déconnecter dans l'application Bloom : Paramètres > Déconnexion.

Que se passe-t-il si je supprime l'application Bloom ?

Tous les tests qui n'ont pas encore été réalisés seront mis au rebut et ne pourront pas être récupérés. Votre compte utilisateur et les rapports Bloom terminés ne seront pas affectés par la suppression de votre application.

Comment puis-je supprimer mon compte utilisateur ?

Vous pouvez supprimer votre compte via l'application Bloom : Paramètres > Paramètres du compte > Paramètres de confidentialité > Supprimer mon compte. Remarque : cette action ne peut pas être annulée et nous ne pouvons pas récupérer vos données une fois que votre compte a été supprimé.

Comment puis-je supprimer un rapport ?

Vous pouvez supprimer un rapport en allant dans l'onglet "Rapports" et en glissant vers la gauche sur un rapport. Ensuite, vous devrez confirmer la suppression du rapport.

Attention : Une fois qu'un rapport a été supprimé, il ne peut pas être récupéré.

Est-ce que je perdrai mes rapports précédents si je passe à un nouveau téléphone ?

Non, vos rapports seront synchronisés entre les appareils.

Vais-je perdre mes rapports si je mets à jour l'application Bloom à la dernière version ?

Non, vos rapports ne seront pas perdus si vous passez à la dernière version de Bloom App.

Combien de temps conserverez-vous mes rapports ?

Nous conservons vos rapports en toute sécurité, sauf si vous décidez de les supprimer via l'application Bloom.

Où puis-je trouver vos conditions générales et votre politique en matière de données ?

Vous trouverez nos conditions générales et notre politique en matière de données dans les paramètres de votre application Bloom.

Je ne parviens pas à me connecter à mon compte. Que puis-je faire ?

Veuillez vous assurer que vous avez saisi les informations d'identification correctes. Veuillez vous référer à la FAQ : Que puis-je faire si j'oublie mon mot de passe ?

BLOOM LAB

Bloom Lab

À quoi sert le Bloom Lab ?

Le Bloom Lab analyse les bandelettes de Bloom Test en quelques minutes et fournit des résultats quantitatifs. En combinaison avec l'application Bloom, il génère pour vous un rapport Bloom personnalisé.

(Remarque : Le Bloom COVID-19 Test est une exception : dans ce cas, le système Bloom fournit un résultat qualitatif - oui ou non à la question de la présence d'anticorps). Le Bloom Lab utilise un système de reconnaissance d'image qui permet à l'appareil d'identifier ce que l'œil humain manquerait probablement.

Comment puis-je coupler mon Bloom Lab avec l'application Bloom ?

Tapez sur "Connecter Bloom Lab", puis tenez votre appareil près de l'anneau lumineux du Bloom Lab.

Comment puis-je jumeler manuellement mon Bloom Lab avec l'application Bloom si la connexion automatique échoue constamment ?

Tapez sur "Apparier manuellement" et saisissez le numéro de série du Bloom Lab (six caractères), qui se trouve sur la partie inférieure du Bloom Lab (voir image ci-dessous). Pour plus d'instructions, consultez la section Bluetooth dans la FAQ.

Puis-je m'éloigner pendant que le Bloom Lab effectue des mesures ?

Pour recevoir un résultat, vous devez maintenir votre smartphone dans la portée de la connexion Bluetooth, soit environ max. 3-5 mètres.

Quand puis-je retirer la bandelette de test Bloom du Bloom Lab ?

Vous pouvez retirer la bandelette de test Bloom en toute sécurité une fois que votre rapport a été généré et qu'il apparaît dans l'application Bloom.

Une bandelette de test peut-elle être réutilisée ?

Non. Chaque bandelette de test est à usage unique.

Comment puis-je mettre à jour mon Bloom Lab à la dernière version ?

Vous pouvez mettre à jour le microprogramme de votre Bloom Lab à la dernière version via les paramètres de votre Bloom App > Mettre à jour votre Bloom Lab.

Combien de temps faut-il pour mettre à jour le Bloom Lab ?

Cela ne devrait pas prendre plus de 5 minutes pour mettre à jour votre Bloom Lab avec la dernière version du micrologiciel.

Le téléphone doit-il être à proximité du laboratoire pendant la mise à jour du Labo ?

Il est conseillé de garder le téléphone à proximité de l'application pour bénéficier d'une expérience sans faille. Toutefois, le téléphone peut se reconnecter au laboratoire si la connexion Bluetooth est rompue.

Comment puis-je changer l'administrateur d'un Bloom Lab ?

Pour réinitialiser le Bloom Lab, veuillez appuyer sur le bouton de réinitialisation situé en bas du Bloom Lab pendant plus de 5 secondes. Après la réinitialisation de l'appareil, la première Bloom App à y être connectée est définie comme l'appareil administrateur.

Que puis-je faire si la connexion Bluetooth est perdue ou ne peut être établie ?

  • Vérifiez si le Bloom Lab est prêt à établir une connexion (l'anneau de LED est éclairé par un anneau de lumière blanche atténuée, mais stable). Si ce n'est pas le cas, le Bloom Lab est peut-être en train de démarrer ou un autre utilisateur est actuellement connecté au Lab. Une fois que le processus de démarrage est terminé ou que l'autre utilisateur a terminé sa mesure, le Bloom Lab sera prêt à vous connecter.
  • Assurez-vous que le Bluetooth de votre smartphone est activé et prêt à être apparié.
  • Allez dans les paramètres Bluetooth de votre smartphone et cliquez sur "oublier" le Bloom Lab. Ensuite, rétablissez la connexion.
  • Assurez-vous qu'il vous reste au moins 30 % de batterie sur votre smartphone.
  • Approchez votre smartphone du Bloom Lab et rétablissez la connexion Bluetooth.

J'ai inséré la bandelette de test Bloom dans le Bloom Lab, mais ce dernier ne semble pas pouvoir lire ma bandelette. Que puis-je faire ?

Essayez à nouveau de réinsérer doucement votre bandelette d'essai.

J'ai reçu un message d'erreur indiquant que j'ai inséré une bandelette différente de celle que j'ai enregistrée auparavant.

Veuillez vous assurer que la bandelette que vous avez insérée appartient bien à l'emballage du test.

Que puis-je faire si le Bloom Lab affiche une erreur (anneau rouge allumé) ?

Si l'anneau est allumé en rouge, veuillez suivre les étapes sur l'écran du smartphone. Si l'anneau est allumé en rouge fixe, veuillez contacter le service clientèle de Bloom Diagnostics à l'adresse suivante : support@bloomdiagnostics.com.

Je continue à recevoir l'erreur suivante : "Le Bloom Lab n'est pas en veille". Que puis-je faire ?

Veuillez redémarrer le Bloom Lab.

Pourquoi ne puis-je pas effectuer un nouveau test ?

Pour lancer un nouveau flux de tests, assurez-vous que votre smartphone a une batterie d'au moins 30 %, que la fonction Bluetooth est activée, que le smartphone est connecté à Internet et que le Bloom Lab est sous tension.

COVID ANTIBODY TEST

COVID-19 et SARS-CoV-2

SARS-CoV-2 (Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus 2) est un type de coronavirus respiratoire nouvellement apparu. COVID-19 (COronaVirus Disease 2019) est le nom donné à la maladie infectieuse causée par le virus SRAS-CoV-2.

Que sont les coronavirus ?

Les coronavirus sont une grande famille de virus qui peuvent infecter les humains et d'autres animaux, comme les oiseaux et les mammifères. Les conséquences d'une infection peuvent varier selon les coronavirus. Bien que la plupart des infections causées par les coronavirus humains soient bénignes, comme celles causées par les virus du "rhume" (par exemple hCoV-229E, OC43, NL63 et HKU1), deux d'entre eux ont été responsables d'épidémies à l'issue fatale : le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV) et le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV).

Comment peut-on attraper le COVID-19 ?

Le SRAS-CoV 2 se transmet de personne à personne par contact direct. Une personne infectée infectera, en moyenne, deux à trois autres personnes, si aucune mesure de protection n'est mise en place, comme le maintien d'une distance physique d'au moins 1 mètre.

Le virus se transmet principalement par de petites gouttelettes, formées par les éternuements, la toux ou lorsque des personnes interagissent pendant un certain temps à proximité les unes des autres (généralement à moins d'un mètre de distance). Ces gouttelettes peuvent être inhalées ou se poser sur des surfaces avec lesquelles d'autres personnes entrent en contact et sont alors infectées lorsqu'elles se touchent le nez, la bouche ou les yeux.

Quand une personne peut-elle infecter d'autres personnes ?

La période d'incubation est le moment de l'exposition au COVID-19 jusqu'au moment où les symptômes commencent. Elle peut prendre 5 à 6 jours en moyenne mais varie de 1 à 14 jours.

Vous pouvez devenir infectieux avant même l'apparition des premiers symptômes, cependant, il semble que l'on soit le plus infectieux lorsqu'on a des symptômes, même s'ils sont légers et non spécifiques.  Il est difficile de dire pendant combien de jours on est infectieux, car cela varie beaucoup d'un individu à l'autre, mais c'est généralement jusqu'à 14 jours.

C'est pourquoi il est conseillé aux personnes qui ont été exposées au virus de rester chez elles, isolées des autres, pendant 14 jours, afin d'éviter la propagation du virus.

Quels sont les symptômes du COVID-19 ?

Divers symptômes sont associés au COVID-19 et, jusqu'à présent, aucun symptôme distinct ne permet de distinguer une infection au COVID-19 d'autres infections. Les symptômes les plus courants du COVID-19 sont la fièvre, la toux sèche et la fatigue, suivis par la perte de l'odorat et du goût (anosmie). Les symptômes plus graves de la maladie COVID-19 comprennent l'essoufflement, la confusion, une douleur ou une pression persistante dans la poitrine et une température élevée (supérieure à 38 °C/100,4 °F). Les symptômes tels que les maux de tête, les maux de gorge, le nez qui coule ou qui est congestionné, la diarrhée et les douleurs - en particulier les douleurs musculaires - sont moins fréquents, mais peuvent affecter certains patients.

Tests COVID-19

Quels types de tests pour le COVID-19 existent ?
Les tests pour le COVID-19 peuvent être divisés en tests de diagnostic et en tests sérologiques (anticorps).

Tests de diagnostic

Les tests de diagnostic confirment si vous avez ou non une infection active et actuelle au COVID-19, en détectant directement le virus du SRAS-CoV-2 dans un écouvillon prélevé dans votre nez ou votre gorge.

Tests PCR

Le test de diagnostic le plus couramment utilisé à l'heure actuelle est le test moléculaire, le test PCR, où le matériel génétique du virus est détecté. Ces tests sont considérés comme les plus précis et les plus sensibles.

Tests antigènes

Les tests antigéniques sont un autre type de test de diagnostic qui fait son apparition en ce moment. Ces tests sont également utilisés pour confirmer si vous avez ou non une infection active et actuelle au COVID-19, en détectant directement les protéines du virus SRAS-CoV-2 dans un écouvillon prélevé dans votre nez ou votre gorge. 

Par rapport aux tests PCR, les tests antigéniques sont moins précis et moins sensibles, mais leur avantage réside dans la rapidité et le fait qu'ils ne nécessitent pas d'équipement de laboratoire coûteux.

Tests sérologiques

Les tests sérologiques, communément appelés tests d'anticorps, sont effectués sur un échantillon de sang, soit une goutte de sang prélevée par piqûre au doigt, soit un prélèvement de sang veineux. Comme leur nom l'indique, les tests d'anticorps détectent la présence d'anticorps contre le virus SRAS-CoV-2, qui sont fabriqués par notre système immunitaire lors du contact avec le virus. En d'autres termes, les tests d'anticorps, tels que le test d'anticorps IgG, montrent la probabilité d'une exposition antérieure au virus du SRAS-CoV-2, qui pourrait avoir eu lieu récemment ou dans un passé lointain. Ce test ne peut pas, à lui seul, être utilisé pour diagnostiquer une infection actuelle par le COVID-19. Toutefois, chez certaines parties des patients dont le test de diagnostic PCR est négatif, mais qui présentent des symptômes évoquant le COVID-19, les tests d'anticorps peuvent aider au diagnostic.

Les experts du monde entier poursuivent leurs recherches et acquièrent des connaissances sur l'immunité médiée par les anticorps contre le SRAS-CoV-2, et tout porte à croire que les anticorps peuvent effectivement fournir une protection contre une réinfection par le virus du SRAS-CoV-2, ce que l'on appelle l'immunité. Connaître votre statut immunitaire constituera un élément de connaissance inestimable dans les mois à venir, car cela pourrait influencer la gestion du COVID-19 dans la communauté. Pour l'instant, indépendamment du statut des anticorps IgG, il est important de poursuivre la distanciation sociale et de pratiquer une hygiène correcte, en suivant vos réglementations locales.

Pourquoi le test d'anticorps, tel que celui du Bloom Covid Antibody Test, est-il important ?

Au niveau individuel, le test d'anticorps est important pour démontrer une exposition antérieure au virus du SRAS-CoV-2, qui pourrait avoir eu lieu récemment ou dans un passé lointain. Ceci est particulièrement important pour les personnes asymptomatiques mais qui peuvent avoir eu un contact étroit avec une personne dont le test de dépistage du COVID-19 est positif.

Au niveau de la population, les tests d'anticorps sont un outil important et utile pour déterminer l'étendue d'une épidémie et la prévalence réelle de la maladie COVID-19 dans la population.

Si les fortes indications selon lesquelles les anticorps peuvent effectivement fournir une protection contre la réinfection par le virus SRAS-CoV-2, ce que l'on appelle l'immunité, deviennent une réalité, la connaissance de votre statut immunitaire constituera un élément de connaissance inestimable dans les mois à venir, car il pourrait influencer la gestion du COVID-19 dans la communauté.

Bloom Covid Antibody Test

Comment fonctionne le Bloom Covid Antibody Test ?

Le Bloom Covid Antibody Test se compose d'une fenêtre d'échantillonnage, d'un tampon de conjugaison avec des antigènes du SRAS-CoV-2 recouverts d'or colloïdal et des antigènes de contrôle recouverts d'or colloïdal, d'une ligne de test avec des anticorps IgG anti-humains et d'une ligne de contrôle avec des anticorps anti-antigènes de contrôle. Lorsqu'une goutte de sang et le tampon sont appliqués sur la bande, le mélange s'écoule le long de la bande de test. Si l'individu a été infecté par le SRAS-CoV-2 et a développé des anticorps contre le virus, les anticorps IgG se lieront aux antigènes du SRAS-CoV-2 présents dans le tampon conjugué. Ces complexes immuns sont ensuite capturés par les anticorps IgG anti-humains dans la ligne de test, créant une ligne colorée détectée par le Bloom Lab. Les complexes immuns de contrôle sont capturés par les anticorps de contrôle dans la ligne de contrôle. La ligne de contrôle est détectée par le Bloom Lab pour vérifier si le test s'est déroulé correctement. Les résultats sont disponibles sur l'application Bloom dans un rapport Bloom détaillé et personnalisé.

Pourquoi disons-nous que notre test Bloom Covid Antibody Test est un test intelligent ?

Nous disons que notre test Bloom COVID-19 est un test intelligent, car lorsqu'il est associé à Bloom Lab, Bloom App et Bloom Analytics, en plus d'obtenir les résultats de votre test d'anticorps IgG, vous obtenez également une interprétation personnalisée des résultats et un rapport Bloom détaillé. Le rapport Bloom est basé sur vos antécédents médicaux passés et récents et sur les directives actuelles en matière de soins de santé concernant le SRAS-CoV-2 et le COVID-19.

Le système Bloom est également intelligent puisqu'il fournit des données numériques et une lecture objective des résultats des tests - indépendamment de l'œil humain et de l'interprétation humaine d'une ligne de test où l'expérience et de simples choses comme les conditions d'éclairage peuvent modifier l'interprétation d'un résultat.

Si j'ai été testé positif au COVID-19 lors d'un test PCR, pourquoi ferais-je le Bloom Covid Antibody Test ?

Le Bloom COVID-19 Test est un test d'anticorps qui vous indique si votre système immunitaire a développé des anticorps IgG en réponse à une infection par le SRAS-CoV-2, et dans votre cas, à un test PCR positif au COVID-19. Les anticorps IgG en général peuvent fournir une immunité aux infections virales, et vous protéger contre les infections futures. Même si, à l'heure actuelle, la recherche n'a pas démontré de façon certaine que les anticorps IgG produisent une immunité contre le COVID-19 ou combien de temps ils persistent dans l'organisme, des recherches en cours cherchent à répondre à ces questions.

Une distance sociale est-elle nécessaire si j'ai obtenu un résultat positif au Bloom Covid Antibody Test ?

Indépendamment du résultat de votre test (IgG positif ou IgG négatif), il est important de poursuivre la distanciation sociale et de pratiquer une hygiène correcte, en suivant les réglementations locales, car pour le moment, il n'est toujours pas certain que le fait de posséder des anticorps IgG contre le SRAS-CoV-2 signifie que vous êtes immunisé contre une infection ultérieure par le virus du SRAS-CoV-2. En outre, vous pourriez avoir ramassé des particules virales quelque part, par exemple dans les transports publics, et les porter sur vos mains, votre visage, d'autres parties du corps et vos vêtements. Même si vous ne pouvez théoriquement pas être réinfecté, cela peut alors augmenter le risque d'infection pour les autres.

Mon Bloom Covid Antibody Test était positif en IgG, qu'est-ce que cela signifie ?

Un résultat IgG positif au Bloom Covid Antibody Test signifie que vous avez des anticorps IgG contre le virus SRAS-CoV-2 dans votre sang, ce qui montre essentiellement que votre système immunitaire est entré en contact avec le virus responsable du COVID-19.

Mon Bloom Covid Antibody Test était négatif en IgG, qu'est-ce que cela signifie ?

Un résultat IgG négatif au Bloom Covid Antibody Test signifie que vous n'avez pas d'anticorps IgG contre le virus du SRAS-CoV-2 dans votre sang.

Can a test strip be reused? 

No. Every test strip is for single use only.

FERRITIN

Ferritin

Quelles sont les causes de la carence en fer ?

Votre organisme ne peut pas produire de fer par lui-même. Il doit plutôt obtenir du fer à partir des aliments que vous mangez et des suppléments que vous prenez. La carence en fer peut résulter d'un régime alimentaire pauvre en fer, d'une absorption réduite du fer (comme en cas de maladie cœliaque) et de pertes de sang. Avoir des saignements menstruels abondants est une cause fréquente de carence en fer chez les femmes préménopausées. D'autres causes sont la grossesse, l'accouchement et les dons de sang fréquents.

Quels sont les symptômes de la carence en fer ?

La carence en fer est un état au cours duquel les réserves de fer de votre organisme sont faibles ou épuisées. Une forme grave de carence en fer est appelée anémie ferriprive. Votre organisme aura des difficultés à fabriquer des globules rouges et, finalement, à transporter l'oxygène. Les symptômes sont souvent similaires et comprennent:

  • Fatigue
  • Faiblesse
  • Vertiges
  • Capacité d'exercice réduite
  • Essoufflement
  • Maux de tête
  • Peau pâle
  • Envie de choses inhabituelles comme la glace, la terre ou l'amidon

Cependant, certaines personnes ne présentent aucun symptôme.

Comment peut-on détecter une carence en fer ?

Lorsqu'une carence en fer est suspectée, les professionnels de la santé effectuent souvent un panel sanguin spécifique, appelé étude du fer. Ce panel sanguin mesure vos taux de fer, de ferritine, de transferrine et de saturation de la transferrine. À partir de là, une carence en fer peut être confirmée lorsque les taux de ferritine sont faibles.

 

Dans certaines situations, cependant, les taux de ferritine ne reflètent pas les réserves de fer - pensez aux inflammations et aux infections. Par conséquent, votre taux de ferritine peut sembler normal, même si vous souffrez d'une carence en fer. Si c'est le cas, votre professionnel de santé effectuera un test supplémentaire qui mesurera votre taux de saturation de la transferrine. Si les résultats sont faibles, la carence en fer peut alors être confirmée.

Quels sont les symptômes de la surcharge en fer ?

La surcharge en fer peut être le résultat de divers problèmes/événements médicaux tels que:

  • L'hémochromatose, une maladie génétique rare dans laquelle le corps absorbe trop de fer à partir de la nourriture
  • Des transfusions sanguines fréquentes
  • Une maladie du foie

Les symptômes de la surcharge en fer sont les suivants:

  • Fatigue
  • Douleurs articulaires
  • Douleurs abdominales
  • Perte de poids inexpliquée
  • Couleur anormale de la peau, bronze ou grise
  • Perte de libido

Certaines personnes ne présentent aucun symptôme.
 

Comment peut-on détecter une surcharge en fer ?

Les professionnels de la santé se basent souvent sur les antécédents médicaux et familiaux, un examen physique et des analyses sanguines de routine pour diagnostiquer l'hémochromatose ou d'autres affections qui pourraient provoquer les mêmes symptômes ou complications. L'analyse de sang mesure les taux de ferritine et de transferrine saturée. Si les résultats ne sont pas clairs, d'autres tests peuvent être demandés - comme des tests génétiques.

Les experts recommandent de tester l'hémochromatose chez les personnes qui présentent des symptômes, des complications ou des antécédents familiaux de la maladie.

Qui est particulièrement touché par la carence en fer ?

La carence en fer touche une grande partie de la population, en particulier les femmes en âge de procréer (15-49 ans), les femmes enceintes, les enfants, mais aussi des groupes comme les végétariens/végétaliens, les sportifs, les donneurs de sang fréquents et les personnes souffrant de maladies gastro-intestinales comme la maladie cœliaque (intolérance au gluten).

Comment puis-je prévenir une carence en fer ?

Cela dépend de la cause sous-jacente de votre carence en fer. Veuillez consulter votre professionnel de santé pour savoir quelle mesure préventive convient le mieux à votre situation.

Si la carence en fer résulte d'un régime alimentaire pauvre en fer, il peut être utile de savoir quels aliments sont riches en fer. En général, le fer provenant de sources animales est plus facile à absorber par l'organisme que celui provenant de sources végétales. Parmi les meilleures sources animales, citons le foie (poulet, porc, bœuf), le pâté de foie, les œufs, le poulpe, les moules et les huîtres. Les sources végétales riches en fer sont les algues, les céréales, les fruits secs, les lentilles, les haricots et les pois chiches.

Notez également que la vitamine C aide à l'absorption du fer. Les sources riches en vitamine C sont les fruits, les jus, les pommes de terre, les choux-fleurs et les choux.

Quel est le bon apport en fer si je suis végétarien ou végétalien ?

L'absorption du fer dépend de la source de fer. Les végétariens/végétaliens peuvent bénéficier d'aliments à base de plantes riches en fer tels que:

  • Algues marines
  • Céréales
  • Fruits secs
  • Noix
  • Tofu
  • Lentilles
  • Haricots (haricots rouges, haricots de Lima, soja)
  • Pois chiches

Ce qu'il faut également savoir, c'est que l'absorption du fer contenu dans les aliments et les suppléments est améliorée avec l'aide de la vitamine C. Les aliments à forte teneur en vitamine C sont les fruits, les jus, les pommes de terre, le chou-fleur et le chou.

À quoi les végétariens/végétaliens doivent-ils faire attention dans leur alimentation ?

Certains aliments peuvent inhiber l'absorption du fer contenu dans les aliments et les suppléments. Pensez au lait et aux produits laitiers, au café, au cacao, aux céréales, aux noix et aux graines. Il serait peut-être préférable d'éviter de combiner ces sources avec des aliments riches en fer lorsque vous souhaitez augmenter votre taux de fer.

Can a test strip be reused? 

No. Every test strip is for single use only.

Can I reuse any of the package contents for a new test? 

No, because all of the components are intended for single use. Every test kit includes everything you need to perform one test.

Puis-je réutiliser une partie du contenu de l'emballage pour un nouveau test ?

Non, car tous les composants sont destinés à un usage unique. Chaque kit de test comprend tout ce dont vous avez besoin pour effectuer un seul test.

OVARIAN RESERVE TEST

Anti-Mullerian Hormone

What is the Anti-Mullerian Hormone (AMH)?

AMH stands for Anti-Mullerian Hormone - a hormone produced by the cells lining your ovarian follicles, small fluid filled sacs, which house your egg cells in the ovaries. From a biological perspective, AMH plays an important role in follicle growth and development.

Why are your AMH levels important?

It is a good indicator of how many eggs you have left in your ovaries, also known as the ovarian reserve. For instance, lower AMH levels may be a sign of a smaller egg count, whereas higher AMH levels could be a sign of a higher egg count.

Why should I take the Bloom Ovarian Reserve Test?

There are many reasons why women choose to take an AMH test. Perhaps you are thinking of starting a family in the future, and are curious about your ovarian reserve. Maybe you’ve been trying to get pregnant, and would like to know whether your ovarian reserve is below, within or above the normal range for your age. From a professional perspective, measuring AMH levels can help in the personalization of your treatment or predict the success of assisted reproductive technology (ART) procedures, like ovarian stimulation, egg freezing and in vitro fertilization (IVF).

When should I consider measuring my AMH levels?

The Bloom Ovarian Reserve Test is intended for women between 18 and 39 years old. Now, it is important to know that AMH levels peak between 15 and 25 years old, after which they start to decline and correlate with age. For this reason, if you happen to measure your AMH levels at 18 years old it is possible for these levels to increase until you reach 25 years. After peaking, AMH levels start to decrease and continue to do so as a woman ages until they become undetectable around the onset of menopause. Therefore, there might be a chance that your AMH level is below the quantification limit of our device. On average, women reach their menopause at the age of 51.

Good to know:

In many studies, hormonal contraceptives have been shown to lower AMH levels, which then might not accurately reflect the ovarian reserve. However, the AMH levels tend to recover - and better reflect the ovarian reserve - starting from three months after discontinuation.  Interpret your results with caution, if you’re taking any hormonal contraceptives at the time of taking the Bloom Ovarian Reserve Test.

A pregnancy also influences AMH  levels, which is why AMH levels should be interpreted with caution in women who are pregnant or recently have given birth. A recent study showed that it can take up to five months for AMH levels to recover, however this period can vary from woman to woman. 

High biotin levels interfere with the Bloom Ovarian Reserve Test result. Therefore, it is best to stop any biotin containing supplements for 72 hours before taking the test. However, make sure to always consult your doctor before making any changes to your medication.

For whom is the Bloom Ovarian Reserve Test relevant for?

It is relevant for women of reproductive age and who are curious about their ovarian reserve. 

What is a normal AMH value?

Every woman is born with about 1-2 million eggs, yet once she reaches puberty she is left with about 400,000 eggs. By her late thirties the number of eggs is less than 50,000. AMH levels, which correlate with the size of the egg cell reserve, start to decline after reaching its peak at early adulthood, and more rapidly after 35 years.  Whether an AMH level is considered low, within the normal range (which we call ‘average’) or high, depends on the AMH levels measured in most other women of the same age. To help interpret AMH levels, different normal AMH level ranges have been defined for different age groups as AMH levels always have to be interpreted in the context of other age-matched women.

The fact that AMH levels decrease with increasing age also means that AMH levels should not be compared across different age groups. For example, the same AMH level that could be considered within the normal range for a 39 year old woman, could be considered as ‘low’ for a 26 year old woman.

Your ovarian reserve is not only influenced by age, but also by your genetic background and the environment you are exposed to. It is therefore important to remember that everyone is unique, and that the size of the ovarian reserve only reflects the egg cell quantity but not their quality or your pregnancy chances. 

Important to note, is that AMH results from different AMH tests or assays are not always comparable. Therefore, it is necessary to interpret the AMH level in the context of the test used. The Bloom Ovarian Reserve Test will provide you with a personalized report and interpretation of the results according to the latest research.

Can the results predict my chances of getting pregnant?

No AMH test can guarantee or predict your chances of getting pregnant, nor confirm infertility. Fertility depends on so many factors, like your age, the quality of your egg cells, genetics but also the environment you are exposed to. As such it is very difficult to make predictions using only AMH.

For example, a woman might have a low number of eggs, yet if the quality of these eggs is good she might still be able to get pregnant.

What is the ovarian reserve?

The ovarian reserve is a term used to describe the quantity and quality of egg cells.

How often should you measure your AMH level?

Overall, AMH levels remain relatively stable throughout the menstrual cycle, and decrease with age after reaching its peak in early adulthood. However, there are a few occasions during which AMH levels can fluctuate such as:

  • During pregnancy and after giving birth. Multiple studies have shown that AMH levels decline during pregnancy. Once the baby is born, however, AMH levels increase again. A recent study showed that AMH levels restore to basal levels within 5 months after giving birth for most women. The speed in which AMH levels restore can vary from woman to woman.

 

  • When taking or recently stopped taking hormonal contraceptives. In many studies, hormonal contraceptives have been shown to lower AMH levels, although they tend to recover - and better reflect the ovarian reserve - starting from three months after discontinuation.

 

  • When taking any biotin containing supplements. Biotin containing supplements can also interfere with the AMH test result

Ovarian Reserve Test

What makes the AMH test stand out compared to other ovarian reserve tests?

In contrast to other ovarian reserve tests, AMH levels remain relatively stable during your menstrual cycle, meaning that it can be measured at any point in time. In addition, the AMH level is a more sensitive marker and easier to perform compared to other ovarian reserve markers, such as Follicle Stimulating Hormone (FSH) and Antral Follicle Count (AFC).

Is the AMH test qualitative or quantitative?

The Bloom Ovarian Reserve Test is a quantitative test, and will provide you with your AMH concentration and a personalized report including the interpretation and fitting recommendations.

What is the difference between egg quality and quantity and how do they relate to pregnancy chances?

Your egg quantity refers to the number of eggs, whereas the quality refers to the condition of the eggs. Pregnancy chances depend on a combination of factors including your egg quantity and quality, which in turn, are influenced by your age, genetic background and environmental factors. This means that having low AMH levels does not necessarily mean that your ovarian reserve is too low to get pregnant.

Are there other methods/tests to measure the ovarian reserve?

Over the years, a number of tests have been developed to assess the ovarian reserve. Examples are the Follicle Stimulating Hormone (FSH) and the Antral Follicle Count (AFC) tests. In contrast to AMH, which can be measured at any day of the cycle through a quick blood test, FSH is preferably measured on the 3rd day of the menstrual cycle, whereas the AFC requires ultrasound equipment and expertise on how to use it. 

Does hormonal contraception affect my AMH levels?

Possibly. Many studies have shown that hormonal contraceptives tend to lower AMH levels. Upon discontinuation of the hormonal contraception, the AMH levels tend to recover and again better reflect the ovarian reserve (starting from three months after the discontinuation).

Which conditions are associated with low AMH levels?

In 10% of women, the ovarian reserve diminishes at a faster rate. Lower AMH levels can be a result of a diminished ovarian reserve, or DOR, which is when the ovarian reserve is low. It might be good to know that having a diminished ovarian reserve does not necessarily mean that a woman is not able to conceive.

AMH levels are also low or undetectable in case of premature ovarian insufficiency (POI), which is a condition characterized by premature egg cell depletion or dysfunction. POI affects 1% of women under the age of 40. 

In case a fertility treatment is considered, low AMH levels could notify the gynecologist about an increased risk for poor ovarian response to ovarian stimulation (which is done during some fertility treatments). Poor ovarian response is a condition in which less than four egg cells are developed after receiving ovarian stimulation treatment. Identifying low AMH levels, ahead of time, could ultimately help to adjust the treatment protocol and dosage.

Which conditions are associated with high AMH levels?

Higher AMH levels can be a result of polycystic ovary syndrome, or PCOS, a common hormonal disorder. PCOS is characterized by irregular menstrual cycles, high levels of male hormones (like testosterone) and polycystic ovaries. PCOS affects somewhere between 8-13% of women of reproductive age. However, many cases remain undiagnosed.

When it comes to certain fertility treatments that include an ovarian stimulation step, high AMH levels can indicate a  risk for ovarian hyperstimulation syndrome. This syndrome is defined as having a strong or excessive reaction to ovarian stimulation treatments. Therefore, identifying high AMH levels, beforehand, could aid in the personalization of fertility treatments. 

Panier d'achat
Ton panier est vide.
Total

Taxe incluse et expédition calculés à la caisse.